Observations du registre

Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des observations déposées sur ce registre électronique.

Les propos à caractère manifestement illicite ont été rendus inaccessibles conformément à la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique. Ils sont signalés par la mention « Cette observation a été modérée ».

Ces observations n'ont été ni altérées ni supprimées et elles ont été transmises dans leur intégralité à la commission d'enquête.

705 observation(s) déposée(s)
 
685

Bonjour, Je trouve ce projet inutile et très couteux. en tant qu'habitante de la Seine Saint Denis à proximité de deux gare du RER B, je trouve bien utile d'accèder à l’aéroport par cette ligne et préférerais son amélioration. Le CDG traversera des territoires déjà défigurés par de nombreuses voies de chemins de fer et d'autoroutes, sans bénéficier à ses habitants. Enfin, le cout du billet est exorbitant. Il me sera impossible de le prendre, qui plus est en famille. Je souhaite que ce projet ne voit pas le jour.

Déposée le 12/07/2016 15:05:47 Anonyme
684

Si je partage l'objectif du projet, je suis opposé à la solution soumise à l'enquête publique pour les différentes raisons exprimées dans le document joint.
Bien cordialement,
Eric EHLERS

2016 07 12 - cdgexpress - EP - participation EE.pdf Déposée le 12/07/2016 15:00:20 Par Eric EHLERS
683

En tant que deuxième compagnie aérienne française et acteur principal de la croissance et de la compétitivité du transport aérien français, easyJet souhaite partager sa position sur l’aspect économique du projet de liaison ferroviaire dit « CDG Express », dont vous trouverez le détail dans le document ci-joint.

Plus spécifiquement, nous voulons alerter la commission d’enquête sur les effets néfastes d’une éventuelle taxe sur les passagers aériens hors correspondance (c’est-à-dire les passagers point-à-point) affectée au financement du projet.

Le transport aérien, déjà en crise, contribue pourtant à hauteur de 12 milliards d’euros au PIB français. Il génère, de plus, des effets multiplicateurs très importants – une augmentation d’un million de passagers aux aéroports parisiens permettrait la création de 1 000 emplois supplémentaires et 3 000 emplois indirects – qui pourraient être menacés par une pression fiscale supplémentaire sur le passager, au détriment de la croissance et du trafic.

Réponse easyJet Enquête CDG Express 120716.pdf Déposée le 12/07/2016 14:53:25 Par easyJet Airline Company Ltd
682

Bonjour,
Le projet RER B+ Nord a fortement amélioré la régularité du RER qui devient un mode de transport fiable pour accéder à CDG. L'amélioration prévue au sud de la ligne B devrait contribuer à améliorer la régularité.
Le CDG Express a pour vocation d'être sur les mêmes voies que le transilien (K) et le fret et risque donc de subir de l'irrégularité ou des incidents (comme les anciens directs du RER B dans une moindre mesure). Encore pire, en cas de problème sur le RER B, le CDG Express sera impacté (partageant ses voies) et impactera le RER B. En bref ce n'est pas une solution pour l'amélioration de la régularité pour l'accès à cet aéroport. La ligne du Grand Paris traite ce point.
Quant au gain de temps, il faut vraiment avoir un accès facile à gare de l'est (beaucoup moins bien desservi que le RER B qui quadrille tous les RER et une grande partie des métros) pour que cela soit intéressant et payer 10 euros de plus que le RER B (dans le cas le plus défavorable càd hors navigo) ne semble pas un excellent choix.
Il faut également prendre en compte l'impact sur les différents transports en commun (ferré / routier) des travaux, le tout ne me paraît pas positif.
Vous l'avez compris, je ne pense pas que ce projet soit d'un intérêt public!

Déposée le 12/07/2016 14:48:30 Anonyme
681

Je suis contre le projet du CDG express, qui est un projet hors-sol, déconnecté du réseau de transport actuel et de celui du futur Grand Paris, et qui ne correspond pas aux attentes des voyageurs.

L’argument premier invoqué pour la construction du CDG est celui du confort des voyageurs : ponctualité, propreté, sécurité. C’est en effet le minimum. Mais au lieu de bénéficier à une minorité aisée, cela pourrait être offert à tous en améliorant simplement le service du RER B qui est actuellement déplorable. Pourquoi refuser à la majorité, aux 900 000 franciliens qui empruntent le RER B ce que l’on propose à grand frais à une petite minorité ? Même économiquement parlant, emmener rapidement au travail les passagers du RER B est plus créateur de richesse que de permettre à quelques un d’atteindre Paris dans une ligne dédiée. Concernant la place prise par les bagages, on pourrait prévoir dans chaque rame un espace bagage, comme c’est actuellement le cas dans certains RER pour les vélos.

Concernant le temps de transport, le CDG express ne mettra que 10minutes de moins que le RER B : l’argument du temps ne tient donc pas. Il est prévu que le CDG express utilise en partie les voies du RER B. Celui-ci, qui a quotidiennement des problèmes, peut si c’est le cas utiliser une voie de secours, mais le trafic est alors ralenti. Dans le cas où il partagera ces voies avec le CDG express, que ce passera t’il en cas de soucis, à qui donnera t’on la priorité ? Le bon sens voudrait que ce soit au RER B, pour éviter encore plus de retards. Mais dans ce cas, le CDG express ne servira à rien, puisque lui non plus ne pourra pas tenir ses engagements de ponctualité. Le CDG express générera donc encore plus de perturbation qu’il n’y en a déjà.

Concernant le prix du CDG express, il est beaucoup trop important. Avec la démocratisation du transport aérien, de plus en plus de passagers aériens voyagent avec de très petits budgets : il est donc possible que 24€ soit la moitié du prix de leur billet d’avion. Si on y ajoute les 10€ qu’il leur sera nécessaire de débourser pour arriver par exemple de banlieue à Paris, on arrive à 30€. Pour ce prix, il vaut mieux pour une famille ou un groupe de personne payer directement un taxi, qui reviendra moins cher ! On doute alors que le trafic automobile sera significativement réduit autours de l’aéroport comme c’est le but. Pour les passagers qui arriveraient eux de l’aéroport pour se rendre à Paris, comme une alternative plus intéressante à 10€ existe (le RER B, qui leur permet en plus d’utiliser des correspondances metro ou rer), je doute qu’ils utilisent le CDG express. On pourrait donc craindre que le CDG express soit à moitié vide. Le pire scénario serait la suppression du RER B jusqu’à l’aéroport, pour encourager à prendre cette ligne déficitaire : tout le monde serait alors perdant. Toujours du point de vue des passagers aérien, une grande partie arrive à l’aéroport sans passer par Paris : c’est le cas de ceux qui arrivent directement par la gare TGV, ou en voiture depuis le nord et l’est. Ceux-ci devront malgré tout payer pour le CDG qu’ils n’utiliseront pas à cause des taxes plus élevées sur leur billet d’avion.

Enfin, un peu de mixité sociale ne fait pas de mal. Comment expliquer aux habitants du nord de Paris et de Seine Saint Denis, qui se sentent déjà exclus, qu’ils vont devoir supporter les travaux d’aménagement d’une ligne qui traversera leur territoire sans s’y arrêter, et qu’il ne pourront pas emprunter puisque le pass Navigo n’y est pas accepté ? Alors que dans le même temps, on pourrait changer leur quotidien en utilisant l’argent du CDG express pour offrir à tous (passagers aériens et franciliens) ce qui ne doit pas être l’exclusivité d’une minorité déconnectée : ponctualité, propreté, sécurité. Plutôt que le CDG express, concentrons les investissements dans l’existant et dans le futur réseau du Grand Paris. Et si c’est bien fait, on se rendra compte qu’il n’y avait pas besoin de cette ligne.

Déposée le 12/07/2016 14:40:05 Par Madeleine DANÉ
680

Avis déposé au nom du comité des usagers du Rer B nord

Comiteenquete.pdf Déposée le 12/07/2016 14:35:41 Par catherine Laussucq
679

CDG Express a pour objectif d'améliorer la liaison entre le centre de Paris et l'aéroport Charles de Gaulle, 2e aéroport d'Europe en termes de passagers. Ce projet soutiendra le développement et l'attractivité du pôle de Roissy, au service de l'économie francilienne dans sont ensemble. Il sera complémentaire des lignes existantes ou en projet telles que le RER B et la ligne 17, qui répondront conjointement aux attentes des voyageurs du quotidien et desserviront efficacement les territoires situés entre Paris et l'aéroport.
La CCI Paris IDF formule donc un avis favorable à ce projet très attendu.
Elle assortit par ailleurs son avis de plusieurs demandes, détaillées dans le document ci-joint, qui visent à :
- garantir le calendrier de réalisation de CDG Express,
- répondre à l'exigence de qualité de service,
- assurer la complémentarité avec les autres modes de transports,
- maîtriser les impacts de CDG Express sur les territoires et les entreprises.

Enquête publique CDG Express_avis CCIR.pdf Déposée le 12/07/2016 14:29:48 Par CCI Paris Ile-de-France
678

Je joins un fichier au format pdf
Cordialement

CDG Express.pdf Déposée le 12/07/2016 14:25:51 Anonyme
677

Bonjour, voici les arguments que je souhaite présenter. Ce projet bien antérieure au ligne du Grand Pairs Express ne tiens pas suffisament compte des nouvelles lignes en cours de création pour l'horizon 2024 le cadre de la société du Grand Paris. ce projet semble aussi impacter les sillons depassage dela lige B du RER, va provoquer des nuisances permanente sur les quartiers en rénovationurbaine de qualité surla zone La Chapelle. un nouvea débat pblic est oblgatoire dans ce nouveau contexte, leprojet CDG date de 2008 ? Possibilité de raccordment, autre tracé, désencombrement de la garde du nord, raccordement au RER E etc.Le CDG express sous cette forme semble être une ligne insuffisament connecté à la métropole dans son ensemble; un débat public dans ce nouveau contexte est donc obligatoire !Péter 75018 Paris Paris

Déposée le 12/07/2016 14:22:54 Anonyme
676

Bonjour, voici les arguments que je souhaite présenter. C'est un train fantôme qui traversera le territoire sans s'arrêter dans les banlieues. Les retombées sociaux-économiques seront donc nulles. La réalisation de cette ligne se fera au détriment des terrains agricoles ou de projets de renouvellement urbains. Les riverains souffriront des nuisances sonores et urbanistiques, sans profiter du service.Le CDG Express empruntera les voies qui régulent quotidiennement le trafic francilien. Conséquence : encore plus de retards sur le RER B et les autres lignes connexes !Pour seulement dix minutes de trajet de gagnées par rapport au RER B, il vaudrait mieux investir dans la modernisation du réseau existant et améliorer le quotidien de centaines de milliers de voyageurs !Laurence 75018 Paris

Déposée le 12/07/2016 13:57:25 Anonyme
 
 

Liens

Recherche

Par mot-clé
Par date